Mon enfant a un "gentil" clone ?!


Je vous laisse imaginer...


Vous croisez l’enseignante de Max, votre cadet, au portail de l’école.

Pendant que Max rejoint, en sautillant, sa copine Lucette à qui vous faites un bref coucou

, vous demandez à la maitresse si tout se passe bien à l’école avec Max.

Et là, vous vous retrouvez comme hypnotisée par ses paroles…

Max très calme ? Attentif ? Concentré ? Réceptif aux consignes ? Un peu timide ???

Incrédule, vous vous demandez si c’est bien de VOTRE Max dont elle parle...peut-être se trompe t’elle d’élève ? Peut-être Max a t’il un gentil clone qui lui ressemble et dont vous découvrez l’existence ?

Car votre Max à vous ne tient pas en place, explose à la moindre contrariété, tape sa sœur et semble sourd comme un pot quand vous lui demandez quelque chose…

COMMENT EST-CE POSSIBLE ?

Rassurez-vous, c’est bien de votre petit Maxou dont il s’agit !

A l’école, Max est loin de son cocon de sécurité, alors il s’adapte, comme il peut. Il répond de son mieux à ce qu’on lui demande pour satisfaire les adultes référents dont il dépend pendant ce temps. C’est sa façon de ne pas se sentir en danger et c’est plutôt malin !

Mais de retour à la maison et même, dès qu’il vous a retrouvée, VOUS sa figure d’attachement, quelque chose se relâche...Il peut exprimer librement ses frustrations, ses besoins, ses désirs, ses désaccords ! VOUS êtes là et il SAIT que vous serez TOUJOURS là pour lui, qu’il est en sécurité totale avec vous. Alors, il va aussi s’autoriser à décharger toutes les tensions accumulées pendant sa journée, quand il a laissé Laura lui piquer son puzzle sans rien dire, quand il a dû peindre des pommes alors qu’il voulait faire des bananes, quand il a dû goûter aux carottes à l’eau alors qu’il les déteste !

L’enfant vit 1000 contrariétés à l’école (au moins !!!), il s’adapte voire se suradapte mais une fois avec vous, la soupape explose et ce n’est pas pour vous embêter!


FE-LI-CI-TEZ vous, votre enfant développe ses compétences adaptatives et surtout vous lui offrez cet espace de sécurité dont il a tant besoin pour évacuer la pression !


Ce n’est pas tous les jours facile (On est d’accord sur ce point!), vous qui récupérez vos 2 bout’chous après une journée bien remplie, avec la perspective des leçons à apprendre, des bains, du repas à préparer et avant cela de la visite chez le docteur pour l’oreille droite de l’ainée !

Cela peut finir en crise familiale parce que chacun a ses tensions propres et que la contagion émotionnelle guette :)


Alors, si vous le pouvez, je vous invite à épier les signes avant-coureur de la crise, dès que vous récupérez Max...et de l’aider à exprimer les choses :

« Hummm, j’ai l’impression que tu as eu une dure journée à l’école aujourd’hui ? »

De lui proposer d’en parler ou juste de faire un câlin réconfortant.

Il refuse ? Vous pouvez lui parler de votre dure journée (brièvement hein?!) et de votre besoin d’aller évacuer toutes les petites contrariétés par...un chat perché dans le parc, une course à cloche pied sur le chemin du retour, un concours de celui qui saute le plus haut ou une bataille d’oreillers...Le gagnant ou le vainqueur sera inévitablement...Max.

Ainsi, il pourra évacuer physiquement sa tension, récupérer un peu de son pouvoir personnel et être moins « réactif » de retour chez vous.


Et si vous avez d’autres trucs et astuces à partager, n’hésitez pas…Merci d’avance !


Marianne

3 vues0 commentaire