L'Odyssée de la Parentalité: Il/ Elle m'exaspère!!!


Il m’exaspère, je ne le supporte plus!!!

Qui n’a jamais pensé voire clamé ceci au sujet d’un de ses enfants face à un de ses comportements, une de ses attitudes, un de ses traits de caractère ?

Moi, ça m’est arrivé !

Et oui, c’était un bon gros jugement de maman parfaitement imparfaite !

Qu’est-ce qui peut générer ce cri du coeur, généralement assorti de quelques quelques qualificatifs bien collants, comme des étiquettes, du style :

Il/tu est/es intenable !

Elle/tu est/es tellement paresseuse !

Il/ tu ment/ mens toujours !

Qu’est-ce qu’elle/tu est/es timide !

Quelques pistes :

1) La fatigue et le stress du parent ! Le comportement de mon enfant m’insupporte, parce que, à ce moment, j’ai peut-être besoin de calme, de détente, d’harmonie et mon besoin n’est absolument pas satisfait (ni même pris en compte!). Alors, quand il saute alors que j’essaye de lui enfiler son sweat ou que je lui demande à 5 reprises un coup de main et qu’elle fait la sourde oreille, la moutarde me monte au nez ! Je prends alors le premier raccourci et je décharge mon surplus émotionnel ou mon stress à coups de jugements...sur mon enfant ! Me me soulagent-ils ? Non, pas vraiment ! Car je sais inconsciemment que le comportement de mon enfant est juste la petite goutte d’eau qui fait déborder un vase déjà bien rempli (c’est ce qu’on appelle un déclencheur !) ! Et qu’il n’est pas la cause de ma fatigue ou de mon stress !

2) L’effet miroir quand l’enfant nous renvoie un aspect de nous que n’aimons pas parce qu’il ne correspond pas à nos valeurs ou parce que ce même comportement n’était pas autorisé quand nous étions nous-mêmes enfants (et sur lequel nous avons nous mêmes été jugés) ! Du coup, ce même comportement devient irritant voire insupportable !

3) La culpabilité d’avoir échouer dans la transmission de valeurs importantes à nos yeux...comme le respect, le goût de l’effort, l’honnêteté…et le goût amer de ne pas être un parent « à la hauteur » (le mythe du parent idéal:) ) !

4) Nos peurs inconscientes pour l’avenir de notre enfant que nous pensons compromis par ce qu’il refuse le bonbon que lui tend le boulanger! Saura-t’il, adulte, saisir les opportunités qui se présenteront à lui ?!!!

Etre conscient de ce qui motive nos jugements peut nous aider à éviter ces mêmes jugements, à nous donner un peu d’auto-empathie pour détecter notre besoin du moment et y répondre différemment. Et puis, nous pouvons faire appel à notre cerveau préfrontal pour prendre du recul et comprendre ce qui ce joue vraiment dans la situation ! Bon je dis cela comme si c’était facile...mais cela demande un entrainement de sportif de haut niveau !

Je vous propose pour finir un petit exercice pour vous y aider :

1) Pensons à un qualificatif que nous répétons régulièrement à notre enfant ou que nous employons régulièrement au sujet de notre enfant :

« Léa est trop timide ». Avez-vous remarqué comme les « trop, toujours, jamais, etc. » sont présents à ce moment ?

2) Replaçons cette affirmation dans un contexte précis :

« En arrivant à l’anniversaire de sa copine Zoé, Léa n’a pas voulu aller rejoindre ses amies et est restée un moment dans mes jambes...elle semblait terrifiée ».

Tout de suite, on peut percevoir que Léa a été en difficulté.

3) Essayons de comprendre ce qui a mise Léa en difficulté ?

Il y avait peut-être des enfants qu’elle ne connaissait pas, un groupe de mamans qui discutait entre elle et son groupe de camarades, elle découvrait peut-être un nouveau lieu ?

4) Pour aller plus loin, essayons de trouver une façon plus positive de parler de la même chose :

Léa a eu besoin d’un temps d’observation pour se rassurer avant de rejoindre ses camarades.

5) Regardons le comportement de Léa sous l’angle de la sagesse de l’enfant :

Finalement, Léa est plutôt avisée de prendre un temps d’observation dans une situation nouvelle ou un milieu inconnu. Ainsi elle peut évaluer son sentiment de sécurité avant de rejoindre ses amis plus sereinement.

Bonne expérimentation et n’hésitez pas à partager votre expérience !

31 vues0 commentaire