Alice Miller, la révolution "éducative" (1)

Alice Miller est une psychanalyste suisse, une chercheuse sur l'enfance et une auteure qui a changé ma vision de l'accompagnement de l'enfant, profondément et définitivement, en tant que "fille de", en tant que mère, en tant que thérapeute.

Alice Miller a relié les violences commises par certains hommes et femmes à l'âge adulte aux traumatismes vécus dans leur enfance. L'enfant qui subit la violence de/ par son entourage n' a d'autre choix pour sa survie que de taire une partie de ses émotions (colère, haine, rage...).


Il refoule et peut aller jusqu'au déni émotionnel. Mais le corps, lui, n'oublie pas et il ne ment pas. Il engramme ces émotions et ces sentiments refoulés dans l'attente qu'ils puissent être vécus, ressentis, légitimés...


Si la cécité émotionnelle perdure, le corps trouve des exutoires à ce qui n'est pas accueilli émotionnellement, sous forme de douleurs, de maladies, de crises d'angoisse...l'adulte peut reproduire les violences qu'il a lui-même subies sur ses enfants, sur toute personne avec laquelle il ne pourra pas

se sentir menacé donc en danger. Il peut aussi retourner cette violence contre lui-même.


Et le cercle infernal se perpétue...le parent qui a souffert enfant, fait souffrir son enfant en reproduisant les violences subies (plus ou moins consciemment) et l'enfant qui a souffert deviendra lui-même potentiellement un parent maltraitant.


Cela se fait sous le couvert d'une société, qui ne protège pas prioritairement l'enfant, et qui entretient la culture du "C'est pour ton Bien", mais ça, ce sera le sujet d'un nouveau post :)





Références Alice Miller:

* C'est pour ton bien

* Le corps ne ment jamais

19 vues0 commentaire